23 mai 2019 Spacetrain

DEVELOPPEMENT – Le prototype à échelle 1:2 sort du laboratoire

En développement dans notre laboratoire de Cercottes depuis février, notre premier prototype de navette à échelle 1/2 quittait ce jeudi 23 mai 2019 le site pour la région Parisienne.

Depuis son inauguration en février 2019, le laboratoire Spacetrain de Cercottes renferme la construction du premier prototype de la navette à échelle 1:2. Pendant 3 mois, les quinze ingénieurs du projet ont travaillé sans répit pour développer ce fuselage de 15 mètres de long, et y installer les coussins d’air qui maintiendront la navette en sustentation à 2mm du sol.

Cette structure métallique (aciers spéciaux et aluminium) doit maintenant gagner la région Île-de-France où seront installés les éléments propulsifs (moteurs linéaires) et énergétiques (pile à hydrogène). Suite à l’ajout de ces composants, la carénage actuellement en fabrication dans l’atelier d’une entreprise spécia- lisée à l’est de Paris, sera fixé sur la structure.

L’ensemble devant être présenté à l’occasion du Salon de l’Aéronautique du Bourget à partir du 17 juin 2019.

Un dispositif Exceptionnel

Long de 30m, haut de 1,80m, d’un poids total de 2 tonnes, le démonstrateur représentait un véritable défi à transporter. Le dispositif prévu était donc imposant : 2 grues de 80 tonnes permettant d’avoir une bonne hauteur de levage, ont déposé le fuselage sur le plateau de 20m d’un convoi exceptionnel, qui pour l’occasion était escorté par trois autres véhicules.

L’arrivée est prévue à destination en Île-de-France le mercredi 22 mai en soirée.

La suite du développement du projet

Le technologie Spacetrain qui depuis quelques mois quitte les écrans de simulations informatiques pour mûrir au travers de bancs d’essais réels est donc maintenant dotée d’un démonstrateur.
Dès son retour à Cercottes dans l’été, ce premier prototype à échelle 1:2 permettra de procéder à de premiers tests des composants, notamment du système de management de l’énergie interne.

Plus tard dans l’année, la synergie des coussins d’air et des moteurs linéaires à induction (sustentation et propulsion) sera abordée sur quelques mètres en laboratoire. L’entreprise sera alors dotée d’un « POC » ou « Proof of concept » (Preuve de Concept), qu’elle attendra de tester sur plusieurs kilomètres de monorail.